That’s not fair


That’s not fair est un cri d’indignation. La marque londonienne, que l’on pourrait traduire par « Ce n’est pas juste » en français, se lève contre les diktats de la mode moderne, cette mode qui consiste à consommer les vêtements en nombre et à bas prix et à privilégier la quantité à la qualité pour finalement les jeter au bout de quelques mois d’utilisation.

Les créateurs de la marque, parents de deux jumelles, ont pris le contre-pied de cette vision pour mettre en pratique leur propre philosophie vestimentaire. Au programme, donc, des vêtements éthiques et respectueux du savoir faire artisanal. Du choix des tissus au processus de couture traditionnel mis en place, c’est véritablement sur la qualité que That’s not fair a misé.

 

L’avis des stylistes

Avec ses costumes aussi bien coupés que s’il avaient été faits sur mesure, ses jupes de tweed au tombé parfait et ses chemises blanches, That’s not fair fait figure d’enfant modèle de la mode anglaise. Loin des tendances, des personnages Disney en motif placé ou des couleurs criardes, l’enseigne fait le choix de s’aligner sur les codes de la mode haut de gamme pour adultes. Des pièces incontournables du vestiaire de l’homme sont donc adaptées au garçon, tandis que la fillette hérite d’articles féminins empruntés aux années 40. Le résultat, très léché, comblera les mamans un brin nostalgiques ou en mal de mode éthique, durable et gage d’un savoir faire d’excellence.

That's not fair